Humeurs

Défi #22 – Affronter ses peurs . . .

SI je vous listais mes peurs, j’en aurais pour trois kilomètres et je vous perdrais en cours de lecture tellement ça deviendrait d’un ennui pour vous. J’ai peur de l’inconnu, peur de prendre des risques, peur d’oser… Toutes ces peurs qui ont un rapport avec mon manque de confiance en moi.

urban-1002149_960_720

Mais depuis septembre et ce chaque mercredi soir à raison de quarante-cinq minutes, j’essaie de bravo l’une de mes plus grandes peurs depuis que je suis toute petite : ma peur de l’eau. J’ai toujours aimé l’eau mais quand j’étais petite, j’ai eu des drains dans les oreilles parce-que je faisais otite sur otite. Du coup, je n’ai pas pu suivre les cours de piscine avec l’école et le jour où j’ai pu retourner, on nous a demandé de plonger dans le grand bain et de faire une longueur et devant mon refus, le maître-nageur m’a poussé dans l’eau. Je n’arrivais pas à remonter à la surface et il m’a tendue une perche que je ne voyais même pas, j’ai l’impression qu’une minute s’est écoulé jusqu’au moment où j’ai enfin sentie et que je me suis agrippée à cette perche. Mes autres camarades étaient déjà aux vestiaires et on m’a laissée toute seule avec ce maître-nageur. Je regrette beaucoup que ma mère n’ait pas porté plainte contre lui après coup !

Les premiers cours ont été difficiles et ça l’est encore pour moi. Nous étions 4 au départ mais depuis quelques temps, nous ne sommes plus que 2. Et je sens que j’ai beaucoup moins confiance en moi que ma collègue. J’arrive tout de même à faire des choses qui me semblait infaisable avant. Je mets la tête sous l’eau, je plonge, je nage en apnée et je suis plus douée en crawl qu’en brasse. Nous avons dépassé le stade de l’aquaphobie et nous sommes en apprentissage mais je me demande tout de même si avec les trois cours restants, je vais pouvoir changer de groupe l’année prochaine car j’angoisse encore énormément dans le grand bassin.

woman-918532_960_720

Le problème est que je n’arrive pas  me détendre et je me crispe énormément. Alors je me fais des crampes, notamment quand on utilise des palmes où je perds pied dès que je dois changer de position ou qu’un obstacle se dresse devant moi. Je n’arrive pas à être détendue malgré que je réussisse à nager, la peur de ne pas avoir pied est encore présente.

J’espère un jour pouvoir plonger dans le grand bain sans peur ! Malgré le fait que nous ayons laissé tomber les ceintures et autres accessoires d’aide depuis longtemps, je ne me sens absolument pas prête à retourner dans la fosse de plus de 8 mètres de profondeur, la seule fois où j’y suis allée, je n’ai pas quitté le bord.

Mais, je ne suis pas prête d’aller faire de la plongée sous-marine pour l’instant alors mon objectif serait surtout d’être à l’aise dans le grand bassin, là où je n’ai pas pied et pouvoir m’éloigner de la première ligne près du bord le plus possible. J’ai affronté ma peur mais je dois encore la dompter…

Cet article a été écrit dans le cadre du Challenge  « Un défi ou un écrit » proposé par Agoaye. Clique sur l’image ci-dessous pour en savoir plus si toi aussi tu souhaites participer.

défi écrit

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , ,

0 thoughts on “Défi #22 – Affronter ses peurs . . .

  1. Je trouve ça super que tu essaies de régler cette peur chaque semaine, c’est top !
    Quant au maître nageur qui t’as poussé dans l’eau…. Il y a en a tellement d’abrutis de la sorte ! Je trouve ça terrible. Ils sont constamment en présence d’enfants dans leur boulot mais ils ne sont pas fichus d’être un peu branché sur le canal « ça peut faire peur ». Pour eux c’est tellement facile. J’aimerai les voir dans un autre cas qui les fait flipper si ça ne les traumatiseraient pas. Comment pourrir le gamin ! Tssss
    Bravo pour ce que tu fais, continue ! En persistant chaque fois comme c’est le cas, tu auras un peu plus confiance 😉

  2. Le maître nageur a vraiment été idiot pour le coup ! Je ne comprends pas qu’on puisse agir ainsi. En tout cas je te félicite (!), j’avais une peur atroce de l’eau quand j’étais petite (pour te dire, c’était tout un cinéma pour me laver la tête car si je sentais une seule goutte s’approcher de mes yeux c’était la fin du Monde) alors je sais à quel point c’est une phobie difficile à surpasser. D’après ton article, je trouve que tu t’en sors déjà super bien ! Pour le reste laisse-toi du temps, petit à petit tes angoisses se calmeront, au final c’est aussi une question de confiance en soi 🙂 Bon courage pour la suite !

  3. Un grand bravo et surtout tout mon admiration d’essayer de braver cette peur !! De quel courage tu fais preuve !
    Tu essaye un peu plus à chaque fois et tu t’en sors super bien ! Vraiment un grand bravo pour ce que tu fais… pour ce tu affrontes !  Continue ! J’espère sincèrement que ton courage sera récompensé !!

  4. Au contraire, je te trouve très courageuse d’oser affronter, d’oser en parler et d’oser le reconnaitre. Mes peurs à moi, je fais sans-blanc de ne pas les voir, me crispant quand on évoque mes « faiblesses ». Je suis au stade du dessous, dans un dénis assumé.
    Mais des articles comme ça me font réaliser que si je veux évoluer, je dois me confronter à mes peurs et les affronter. Mais c’est tellement plus facile à dire qu’à faire!

    J’adore toujours autant te lire… 🙂
    Vixen.

    1. merci ma jolie ! Il ne faut pas avoir « peur » d’exposer ses peurs, en les reconnaissant, c’est le bon début pour les combattre 🙂 Mais chaque chose en son temps, ne t’en fais pas ! 🙂 merci bcp !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.