Humeurs

Écrit #24 – Parlons expériences . . .

C’est difficile pour moi de parler d’expériences car je ne me souviens pas de mon enfance et que je ne suis pas une fille propice à prendre beaucoup de risques. Je reste volontiers dans ma zone de confort. Pour pouvoir parler d’expériences, il faudrait que je croque la vie à pleine dent mais je la subis bien plus que je ne la vie. Je n’ose pas. Et je suis beaucoup trop terrorisée à l’idée de me faire violence pour sortir de cette satanée zone de confiance.

Ma première grande expérience sera sûrement l’expérience de la conduite. Une catastrophe, j’avais l’impression d’être nulle et le moniteur exécrable que j’avais ne m’aidait pas à avoir confiance en moi. Il me répétait sans cesse que je n’aurais jamais le permis et que j’étais vraiment bête de ne pas réussir un truc aussi simple. Bref, un gros bouffon qui ne faisait que de me rabaisser même si je ne conduisais pas si mal que ça ! Finalement, même si j’ai loupé le code une fois (en même temps, j’en avais tellement marre des cours de code que même si je continuais à faire 15 fautes, je mentais et disait que j’en faisais 5 pour le passer rapidement!), j’ai eu le permis du premier coup ! Et quel rabaissement de caquet à ce connard de moniteur se fut !

362b5fd236dd3130bc9fdce5e8ff9667

Ma première expérience de vivre seule se fut à la troisième année de ma licence, l’année scolaire 2008-2009. J’avais 21 ans. J’étais à une heure de chez ma mère donc je pouvais rentrer tous les week-end. Mais, je ne savais pas faire à manger (et je suis toujours piètre cuisinière) et je ne bouffais que de la merde pendant la semaine ! J’ai du commencer à prendre du poids à ce moment là d’ailleurs, je pense ! Je n’aimais pas la ville où je faisais mes études et c’est la raison pour laquelle, je n’ai pas continué en Master mais que je me suis arrêtée après l’obtention de ma licence, malgré mes bonnes notes et ma mention AB ! Je n’aimais pas non plus vivre seule et la télévision était allumée quasiment en permanence pour me donner une compagnie.

Ma première expérience de boulot, je devais avoir 17-18 ans et c’était au siège d’une grande banque. J’étais au service Carte Bancaire et j’avais adoré mon boulot, l’ambiance, mes collègues et le fait qu’on pouvait gérer ses heures comme on voulait. Du coup je pouvais commencer à 7h30 pour finir à 16h30 et ça me laissait toute la fin d’après-midi pour faire ce que je voulais ! J’avais fait trois mois mais ça ne m’avait pas du tout paru long tellement je me plaisais bien dans mes tâches chaque jour.

large

Ma première expérience amoureuse, je n’avais que 22 ans. C’était plus un flirt qu’une vraie relation amoureuse d’ailleurs. S’en est restée à des bisous… Je n’étais pas prête et lui non plus d’ailleurs, je pense. On vivait à 500 km l’un de l’autre et on ne se voyait que deux week-ends par mois. On a tout de même passés quelques jours de vacances ensemble mais nous n’étions que deux gamins qui découvraient les émois amoureux.

Ma plus mauvaise expérience ? Mon deuxième copain, notre relation passionnelle qui aurait pu tellement mal finir… Mais ce qui nous détruit pas, nous rend plus fort. On se prend des claques dans la gueule mais on apprend et on en ressort plus fort, mieux armé, plus expérimenté. C’est pour cette raison que même les plus mauvaises expériences sont bonnes à vivre… Il en faut. La vie ne peut pas toujours être toute rose.

Ma meilleure expérience ? Quand j’ai expérimenté l’idée d’avoir un blog… Je ne m’attendais pas à tout ce qui a suivi. Les copines blogueuses, le partage, les abonnements en masse, même si je suis loin d’avoir un fan-club, je suis contente d’avoir des lectrices fidèles et encore des curieuses après 2 années et quelques mois. Et ce blog m’a donné l’envie de poursuivre le rêve d’écrire un roman, voir des romans ! Et j’espère bien un jour vous dire que ça y est, j’ai écrit le point final de ce projet.

Cet article a été écrit dans le cadre du Challenge  « Un défi ou un écrit » proposé par Agoaye. Clique sur l’image ci-dessous pour en savoir plus si toi aussi tu souhaites participer.

défi écrit

humeurs hellocoton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , ,

0 thoughts on “Écrit #24 – Parlons expériences . . .

  1. Coucou !

    Il est vraiment intéressant ce challenge ! Je pense avoir lu tous tes écrits mais j’avais encore posté de commentaire je crois alors je prends le temps 😉

    J’avouerais que moi aussi ma monitrice d’auto école était pas toujours très cool ! Les quelques premières heures ça allait mais après elle était plus dure et le mire c’était de devoir conduire trois heures de suite ! Je suis tellement contente que c’est quelque chose de fait !

    J’espère sincèrement pour toi que cette envie d’écrire de romans aboutira et si un jour tu publies un livre d’une quelque conque façon je serais super heureuse de le lire, j’aime beaucoup ta façon d’écrire et de penser !

    Pour ma part si je devais dire quelle est ma plus grande expérience de vie, je dirais que c’est celle d’avoir été confrontée aux aspects pas très positifs d’une amie et chaque jour depuis plusieurs années j’essaie de mon mieux de toute mes forces de l’aider à avancer et à être heureuse. C’est pas toujours simple parce que des fois le moral n’est pas là mais malgré tout j’essaie de retrouver cette motivation et cette énergie à chaque fois pour m’améliorer. Je pense que c’est ma plus grande expérience parce que j’ai du changer beaucoup de choses, beaucoup m’adapter, trouver de la force en moi pour avoir de l’énergie.

    PS : J’ai pris en note le livre que tu lis en ce moment, sa couverture me donne bien envie de le lire ! T’en penses quoi de ce livre ?

    Bonne soirée ! Bisous

    1. Eleanor & Park ? tu vas aimer ! je suis bien contente que tu me lises et prenne le temps de venir me mettre ce gentil petit commentaire 🙂
      J’espère aussi que ça va aboutir et bien entendu les chères lectrices seront les premières au courant 😉
      C’est génial que tu sois présente pour ton amie, je suis sûre qu’elle t’en ait très reconnaissante 🙂 gros bisous et encore merci !

  2. un joli panel d’expériences, bonne ou mauvaise…
    Vivre toute seule je n’ai jamais fait mais je sais que je n’y serais pas arrivée non plus.
    On partage cette même envie d’écriture à ce que je vois!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.