Humeurs

Je suis lunatique mais je ne mords pas . . .

Aujourd’hui, j’ai lu un article qui m’a blessée. Cet article traitait des gens lunatiques et comme quoi la blogueuse en question les détestait. Étant lunatique, j’ai voulu comprendre son point de vue et j’ai été assez déçue de la façon dont l’article dépeignait les lunatiques en ne montrant que leur mauvais côté.

Une personne lunatique est une personne qui souffre d’un trouble de l’humeur, parfois associé à un trouble de la personnalité. Cela se manifeste par de brusques changements d’humeur, la personne passant de la joie à l’irritabilité, généralement sans s’en rendre compte, ni même sans en connaître les raisons. Une personnalité lunatique peut se manifester à n’importe quel moment, dans n’importe quelles situations. La personne lunatique est donc d’humeur changeante, pouvant se comporter différemment dans une même situation donnée.

recognize-the-poison-in-my-heart_l

Je suis une personne lunatique. Je suis d’humeur très changeante, pour une même situation, je peux être conciliante ou en colère, calme ou piquer une crise. Je m’en rends parfois compte, une fois que j’ai commencé à changer d’humeur et généralement je ne comprends pas pourquoi encore une fois, je peux m’énerver mais c’est plus fort que moi. Alors oui, ça peut être très déconcertant pour les personnes en face de nous mais non, on est pas comme ça pour vous faire chier ou vous rendre la vie impossible ! On se fait notre propre mal nous-mêmes et c’est surtout nous qui souffrons de ce trait de caractère.

Être lunatique est très fatiguant. Passer du rire aux larmes ou à la colère n’est pas de tout repos. On est souvent associé à des personnes ayant le trouble bipolaire. Combien de fois, alors que je m’énervais sans raison envers quelqu’un m’a-t-on dit : « oh la la quelle bipolaire! ». Je pense que lunatique et bipolaire ne sont pas synonymes. Je suis lunatique et je change d’humeur car je ne sais pas gérer les émotions qui m’assaillent. Les émotions me submergent, elles me contrôlent.

Les personnes lunatiques, quand elles ont un trop plein de sentiments, qu’ils soit positifs ou négatifs, extériorisent leurs sentiments de manière parfois démesurée. Cela cache des blessures psychologiques enfouies et généralement, il s’agit d’un mécanisme de défense totalement inconscient (comme quand je cherche à ce que la personne que je veux mais avec qui je ne PEUX être me déteste, je me fais du mal à moi autant qu’à lui vous voyez).

man-390342_960_720

Alors oui, je comprends tout à fait quand vous dites qu’on est difficile à vivre, car ça l’est d’autant plus pour NOUS avant tout ! Mais non, je ne suis pas toujours défaitiste, je ne suis pas toujours à voir la vie en noir, et je ne cherche pas à plomber le moral des autres. Alors oui, vous pouvez me détester parce-que je suis lunatique, mais vous louperez les 50 % du temps où je suis aussi une personne drôle, pleine de vie, enthousiaste et géniale !

Bref, ce que je n’ai pas aimé ce sont tous les commentaires derrière qui disaient juste « oh oui je hais les personnes lunatiques » sans autre argument et sans nuance comme si nous étions des personnes pestiférées qu’il fallait à tout prix ne pas rencontrer sur son chemin… Et ça, ça me blesse…

PS : Je suis navrée que la personne en question ait supprimée son article, ce n’était pas mon souhait, j’ai écrit sous le coup de la colère en mettant juste que je l’étais et que ça me blessait (bah oui voyez, je gère pas mes émotions), et je souhaitais mettre un commentaire plus constructif en me calmant ce soir. J’ai besoin d’écrire alors je sors cet article qui je l’espère ne sera pas mal vu. Ce blog est mon journal intime et j’ai encore besoin d’y déverser mes émotions…

humeurs hellocoton

life inspilia

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , ,

18 thoughts on “Je suis lunatique mais je ne mords pas . . .

  1. J’ai lu cette article et j’ai même commenté. J’ai vécu une étape de ma vie personnelle qui m’a demandé beaucoup d’énergie. J’ai donc du éloigner certaines personnes qui étaient nocives POUR MOI.J’ai compris cette article comme étant le témoignage de quelqu’un qui dit que parfois il faut savoir se protéger des autres. Que l’on ne peut pas toujours gérer ses problèmes et les humeurs des autres, qu’il faut faire des choix. Je suis désolée si mon commentaire ait pu te blesser. Bonne journée

    1. Bin je ne pense pas qu’une personne lunatique soit une personne nocive. Déconcertante peut être. En fait, bah on ne cherche pas à faire du mal à autrui et c la différences avec une personne nocive ou toxique. Quand j’ai vu un commentaire nous comparant au pervers narcissique je n’ai pas vraiment compris. Oui ça blesse, on se sent éloigné, rejeté pour un simple trait de caractère…. Après je comprends l’idée de s’entourer de personnes positives. Mais je ne suis pas tout le tps une personne négative et je le suis surtout pr moi même mais jamais pour les autres que j’encourage tjs dans le positif.

      1. Je ne dis pas qu’une personne lunatique est nocive ou négative, loin de là. Qui peut se venter de ne pas l’être lunatique. Combien de fois j’ai entendu en parlant de moi : « tu es de mauvaise humeur, tu as tes règles?! ». Je dis que parfois a des moments de sa vie on ne peut pas tout gérer : ses amitiés, sa vie de famille. Il y a des personnes qui demande beaucoup et il faut savoir leur dire NON, je peux pas. Ce n’est pas possible d’être toujours disponible. Alors on s’éloigne quelque temps et puis on se retrouve. C’est ça aussi l’amitié. En tout cas l’article de Marie France nous aura permis de discuter. Bonne journée

          1. Finalement on est tous lunatiques. On ne peut pas toujours être constants, nous ne sommes pas des robots. Dès fois on a pas d’autre choix que de fuir. Je suis contente d’avoir discuter avec toi

  2. Bonjour ,

    Je n’ai pas lu l’article dont tu parles et ne pourrai donc pas le lire 😉 mais moi, je me suis bien reconnue dans ce que tu as écrit et je vais partager cet article sur ma page FB !
    Je te remercie d’avoir écrit ce texte qui met le doigt sur ce que je suis.
    Je trouve dommage, que dans notre société, il faille rentrer absolument dans des cases, être comme ci mais surtout pas comme ça ! J’aime les différences et je les respecte.
    Merci encore pour ce texte que tu as peut-être écrit sous la colère mais qui sonne juste à mon avis

  3. Je n’ai pas eu le temps de lire cet article. Je viens d’aller lire la définition des personnes lunatiques et, même si je ne pense pas l’être, je ne sais que trop bien ce que c’est de subir ses émotions, de ne pouvoir les contrôler, les apaiser et se laisser envahir par elles, même si l’on sait qu’elles nous font du mal, ainsi qu’à ceux qu’on aime par dessus tout (je l’ai encore vécu ce matin au réveil avec mon fils) …

    Après, je ne pense pas qu’elle ait cherché à te blesser, te faire du mal. Et elle regrette amèrement son emportement.

    Bon courage

    1. Je le sais. Je ne lui en tiens pas rigueur comme je lui ai dit. Ce qui m’a blessée ce sont surtout les commentaires des gens, à coup de ah oui je les fuis les déteste… C’est très blessant. On se sent rejeté dans ce que l’on est et c’est dur. Jai écrit cet article parce que j’ai besoin de mettre des mots sur mes émotions. Je ne me bride jamais ici. Mais je sais pardonner. Et avancer.

  4. Le soucis, c’est que les gens emploient souvent le mot « lunatique » à tort et à travers, alors que comme tu le décris c’est quelque chose de beaucoup plus profond. Je ne suis pas lunatique, mais je connais des gens qui le sont et c’est vrai que ça peut être franchement déstabilisant pour autrui… Après, personnellement, je n’aime pas trop englober des gens en disant « je déteste » ceux qui sont comme-ci ou comme-ça. On a tous nos qualités et nos failles, rarement sans raisons…

    1. tu sais c’est déstabilisant aussi pr nous mêmes, on vit sur des montagnes russes et on arrive pas à gérer quand on a un trop plein d’émotions :s et oui ce n’est pas sans raison, des blessures du passé…

      1. Oui j’imagine que pour la personne aussi ça n’est pas facile à gérer et à vivre :/ Après il faut se dire qu’un tas de choses font contre-balance, quelqu’un de lunatique n’est pas quelqu’un de nocif, on a tous nous points forts et nos failles… C’est ce qui nous rend humains 😉

  5. Comme tu le rappelles – et tu fais bien de le faire – il existe une définition au mot « lunatique » et la connaître permettrait de ne pas commettre d’amalgame et éviter de blesser certaines personnes. J’ai réalisé à quel point ça ne devait pas être facile d’avoir des réactions contraires, des émotions opposées à longueur de temps. Je crois qu’être un peu perdu, bouleversé, d’être à la fois joyeux et triste, ça peut arriver à tout le monde. Si tu sens par contre que ce trait de caractère est difficile à vivre pour toi, et qu’il t’amène à te faire du mal, alors on ne devrait pas te juger mais plutôt chercher à te connaître mieux, et t’aider dans ton combat pour aller mieux et aller de l’avant tout en te sachant aussi sensible <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.