Humeurs

Le syndrome paranoïaque . . .

Encore une fois, le manque de confiance en soi fait des siennes. L’estime de soi quand elle est quasiment nulle nous fait douter en permanence. Je crois que parfois, ça nous rend même carrément paranoïaque. Je suis comme ça. Il suffit qu’on me regarde un peu trop longuement et je me demande si je n’ai pas un truc coincé entre les dents. Ou alors quand tu arrives dans une pièce et que tout le monde se tait, tout de suite, tu t’imagines que les personnes étaient en train de parler sur toi. Ou encore dans la rue et des personnes passent près de toi en rigolant et tu te demandes s’ils ne rigolent pas de toi.

Je suis comme ça. J’ai peur du jugement que les autres peuvent avoir de moi donc quand une situation comme cela m’arrive, je deviens paranoïaque. Quand par exemple, j’arrive dans une discussion avec deux copines qui se mettent à parler en messages codés, je m’imagine tout de suite qu’on parle de moi !

Le paranoïaque interprète les paroles et les gestes et suit des raisonnements qu’ils croient logiques mais est souvent victime de ses interprétations excessives. Il pense en effet que « tout le monde lui veut du mal ». Il se sent persécuté. Le paranoïaque est extrêmement méfiant, susceptible et parfois agressif. Il doute de tout et de tout le monde.

Alors, en tenant compte de cette définition, suis-je vraiment paranoïaque ? Non, je ne pense pas car le paranoïaque a également un égo surdimensionné et se surestime beaucoup, ce qui n’est pas mon cas. Je ne me sens pas non plus persécuté, c’est juste quelques petites choses comme celles évoquées dans les deux premiers paragraphes qui arrivent parfois et qui honnêtement rendraient paranoïaque le plus sain d’esprit d’entre nous.

parano

C’est plutôt le fait de se sentir visé plus qu’être complètement paranoïaque. Comme je le disais, si je vois deux personnes s’arrêter de discuter quand j’arrive, je vais tout de suite m’imaginer que ces deux personnes parlaient de moi et en mal en prime ! Ce qui peut me faire avoir des réactions complètement disproportionnées. En effet, imaginons juste que ces deux personnes avaient tout simplement terminé leur discussion, moi je pourrais les engueuler en leur demandant bien pourquoi ils arrêtent de parler quand j’arrive. Ils ne comprendraient alors pas ma réaction puisque effectivement ils n’avaient rien à se reprocher et trouveraient alors et de façon juste, ma réaction disproportionnée.

Une personne qui se croit ainsi rejetée va éprouver toutes sortes d’émotions et douter énormément. La moindre interprétation de paroles ou de gestes (souvent erronée) va la faire se sentir humiliée, mise de côté, voir abandonnée… Ces personnes sont des personnes ayant une piètre estime d’eux-mêmes et cette estime de soi quasi inexistante les amène à voir les choses toujours d’un côté négatif. Se sentir visé, c’est avoir peur d’être la personne que l’on va trahir, humilier, quitter…

Que faire alors ? Demander des explications à celui ou celle qui nous a heurté plutôt que de ruminer des doutes et des mauvaises pensées. Lui exprimer comment on a compris les actes, pensées et paroles. Lui indiquer qu’on a parfois du mal à interpréter les choses et ensuite l’écouter s’expliquer. Se mettre à la place de l’autre pour essayer de voir les choses de son point de vue pour finalement comprendre que, bien souvent, son comportement ne nous visait pas.

Et toi, tu es aussi un peu parano sur les bords ?

10534065_713304662067232_6920364935648498243_n

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , , , ,

11 thoughts on “Le syndrome paranoïaque . . .

  1. Une collègue caissière de mon homme est atteinte d’un syndrome de paranoïa. Le truc, c’est que ça donne une nana qui, si tu as un simple geste ou regard « un peu suspect » lorsque tu passes à sa caisse, va se mettre à hurler « au voleur, au voleur ! ». Elle a une montagne de plaintes de clients et de collègues contre elle, je ne sais même pas pourquoi l’entreprise la garde, elle est clairement inapte. Je ne dis pas qu’elle est inapte à bosser hein, mais elle est inapte en tant que caissière.
    Pour te donner une idée, elle est tellement connue qu’en heure de pointe sa caisse est déserte, il n’y a que les nouveaux clients qui y passent, et encore, ils ne le font qu’une fois.
    Ses collègues se plaignent d’elle car elle est comme tu décris en début d’article. Elle s’imagine tout le temps que les gens parlent sur elle. Une fois devant tout le monde, en pleine heure de pointe, elle s’est retournée vers la caissière à côté d’elle pour lui hurler d’arrêter de dire du mal d’elle auprès des clients alors que… ben elle ne disait rien, elle faisait juste son taf.
    Je suppose que si c’est un syndrome reconnu médicalement (elle a une RQTH) c’est que ce n’est pas rien.
    Le pire, c’est qu’à force d’être parano comme ça, ses collègues finissent vraiment par parler sur elle et s’en plaindre.

      1. Bah elle, elle est là depuis plusieurs années donc ça ne s’est pas fait du jour au lendemain non plus ! Mais d’après ce que m’a dit mon homme elle n’était pas comme ça au début, elle a développé ça petit à petit. Peut-être un traumatisme.

          1. Vu que de base elle est assez spéciale ce ne serait pas étonnant. Après mon homme ne l’a pas connue à cette époque, elle a ce syndrome depuis plus de 10 ans.

          2. C’est pour ça que je dis qu’elle est inapte. Elle ne devrait pas travailler au contact de la clientèle, ni même en équipe dans ces conditions. Elle fait fuir certains clients et a une réputation de folle.

          3. Si j’ai bien compris, elle n’est pas virée parce qu’à force de gueuler « au voleur » sur chaque client, ben elle en trouve, des voleurs… XD
            Le souci c’est que pour un voleur trouvé elle fait fuir 10 clients honnêtes, je ne suis pas sûre que la boîte y gagne au change.

  2. Je me retrouve pas mal dans cet article ! Je ne sais pas si c’est vraiment de la paranoïa mais plutôt de la méfiance. Je crois qu’on a pas mal été déçues par les gens en général, du coup on se fait très vite des films !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.