Humeurs

Pourquoi j'ai supprimé mon compte Facebook …

Je m’y suis inscrite en fac il y a 10 ans de ça avec mes copines de fac. C’était un moyen de nous parler en dehors des cours et de partager leurs soirées etc… Depuis, j’ai dû avoir plus d’une dizaine de comptes différents… A mes débuts, j’ajoutais que les personnes que je connaissais vraiment puis c’est vite devenu le bordel, à une époque je devais avoir « 500 amis » dessus.

Facebook m’a aussi permis d’ajouter mes connaissances virtuelles de Yahoo qui pour certains sont restés de bons amis pendant les 8 dernières années. Ces derniers temps, le compte que j’avais ne comptait qu’une trentaine d’amis que j’estimais, que je connaissais réellement ou virtuellement, mais que je connaissais depuis longtemps. C’étaient des gens pour qui j’avais une confiance sinon, je ne les aurais pas gardé tout ce temps.

facebook-793048_640

Seulement voilà, depuis quelques temps, je réfléchis beaucoup sur la place qu’ont les autres dans ma vie et surtout sur la place qu’ont ces amis Facebook avec qui je partage parfois toutes les 5 minutes un pan de ma vie. Et je me suis rendue compte que ceux que j’ai la possibilité de voir, je ne les vois jamais et que ceux que je ne vois jamais, j’aurais bien aimé les voir.

Et ça m’a gonflé. Sérieusement à quoi bon continuer à raconter ma vie à des gens qui potentiellement n’en ont rien à foutre puisque je ne les vois jamais. Dans la réalité, je ne suis pas proche des gens. Je n’aime plus me lier ni m’attacher, j’ai trop été déçue même en amitié. J’ai rencontré cet été, une des connaissances virtuelles que je connais depuis 8 ans et ça a été pour moi une très mauvaise expérience.

Au-delà de tout ça, le côté « addictif » de Facebook commence à m’ennuyer. Pas un jour ne passait sans que je ne me connecte ! Alors j’ai préféré complètement tout couper plutôt que de me « forcer » à essayer de ne plus venir. J’ai commencé par supprimer tout le monde puis toutes mes publications. Je garde le compte car je suis obligée pour l’administration de ma page Facebook (clique ici si tu veux m’y suivre) sur le blog que je souhaite converser.

socialmedia-952091_640

De plus, je ne lisais plus le fil d’actualités, que les dernières publications à chaque fois que je me connectais ou que j’y faisais un tour mais franchement je ne passais plus mon temps à faire défiler le fil d’actualités qui était bondé de choses qui ne m’intéressaient pas. De partages inutiles, de chaînes à la con, bref vous savez tous ce qui nous saoule tous sur Facebook !

J’ai gardé Twitter et Instagram car sur Twitter, l’approche est différente, on ne parle pas de notre vie privée mais on partage des actualités et des faits plus concrets. Et Instagram est devenu depuis plus d’un an mon journal de bord de ma perte de poids donc c’est important pour moi. Facebook ne l’était plus.

J’ai besoin de temps alors quoi de mieux que de supprimer ce réseau qui m’en faisait perdre ! J’ai besoin de temps pour un projet dont je n’avais pas envie de parler avec mes connaissances car je n’ai pas envie d’être esclave de leurs questions sur ce sujet, que ce soit avant-projet, pendant projet et après si concrétisation ou pas du projet ?

facebook-556808_640

Alors sans doute que certains n’ont pas compris, d’autres se sont « inquiétés » peut-être ou se sont posés des questions. Je n’ai rien expliqué sur mon compte avant de virer tout le monde, j’ai juste expliqué sur ma page que je ne gardais que celle-ci. Je ne devais pas d’explications, je la fais via ce blog parce qu’apparemment je continue à recevoir des messages (il faut que je désactive les mails de notification Facebook) et que je n’ai pas envie d’y répondre individuellement.

C’est comme ça. J’éprouve parfois le besoin de m’éloigner des gens avec qui je discute depuis trop longtemps. J’ai un Twitter, j’ai un Instagram, j’ai un téléphone. Quasiment chacune des personnes que j’avais sur Facebook a l’un de ses trois autres moyens de me joindre, alors tant pis pour ceux que je perdrais en cours de route. Avec ou sans eux, ma route, elle, continue.

logo-fondrose-150x50

10534065_713304662067232_6920364935648498243_n

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , , , , , , ,

33 thoughts on “Pourquoi j'ai supprimé mon compte Facebook …

  1. On s’était ajoutées à une époque mais j’ai vite vu que tu n’étais plus dans mes amis après, je n’ai pas trop cherché à comprendre si tu avais supprimé ton compte ou si tu m’avais enlevée de tes amis, j’ai envie de dire, on ne se parlait pas, donc peu importe ^^
    Sur Facebook j’ai ajouté principalement des amis virtuels, d’anciennes connaissances scolaires, mais on se parle peu. Certains m’ont enlevée parce qu’ils n’appréciaient pas mes trolls (la bien-pensance est un véritable fléau pour l’humour), d’autres pour des clashs, et dans tous les cas je m’en fous, qu’on me parle ou non, ça ne m’empêche pas de vivre ma vie ! Je ne suis pas accro à Facebook mais c’est bien pratique pour suivre l’actualité des associations que j’apprécie.

  2. Bah pourquoi tu te justifie , si les gens qui te suivent se posent des questions c’est qu’ils sont plutôt superficiel non ? Moi j’ai capté que t’avais besoin d’autre chose ( comme parler de séries ou télé réalité sur twitter :p )

  3. FB est d’une inutilité pour moi, hallucinant ! Mais c’est le seul lien que j’ai avec mes amis de Belgique. Ils n’ont pas Twitter ni Instagram alors je garde mon compte ouvert, uniquement pour eux…

  4. J’ai un compte Facebook mais, franchement, si je le supprimais, ça ne changerait pas grand-chose. Je dois même pas avoir 60 « amis », on ne se parle quasiment jamais sauf avec l’une d’elle où c’est plus simple pour elle parce qu’elle se connecte moins à ses mails et c’est tout… Il y a deux ans je crois, mes cousins m’ont ajouté, j’étais contente de les retrouver car comme ils ont plusieurs années de plus que moi on n’a jamais vraiment été proche, mais on ne parle pas non plus, d’ailleurs d’eux d’entre eux l’utilisent encore moins que moi, c’est dire ! x) Si les personnes qui sont mes « amies » veulent vraiment me contacter, elles peuvent, mais elles ne le font pas, alors je pense que si je supprimais ça ne changerait pas grand-chose !

  5. bonjour ! je suis tombé sur ton article via hellocoton et qu’est ce qu’il peut résonner en moi !

    J’ai supprimé mon compte il y a quelque temps du jour au lendemain, sans en être vraiment malheureuse.

    Puis j’ai reconnecté … Et j’y repasse de plus e plus de temps … Temps à ne rien regarder puisque ça ne m’interesse plus …

    La déconnection guette …

  6. c’est sûr que facebook est très chronophage, j’y passe un temps fou et pour le moment je n’ai ni l’envie ni la force de me déconnecter….mais ça viendra peut être un jour qui sait 😉
    bizz

  7. Ah punaise, j’aurais bien du mal à quitter Facebook ..! Il faut dire que je m’en sers beaucoup ! On organise beaucoup de fêtes à la maison, et donc je me sers de FB pour créer des événements et inviter les amis (sans oublier d’envoyer un petit texto aux deux ou trois amis qui consultent très rarement leur compte, ou n’en ont pas, mais ils sont rares), j’envoie beaucoup de messages privés (pratiquement autant que de textos), et on partage les photos de soirées … J’ai fais plusieurs listes, selon les gens à qui j’ai envie de montrer mes publications … Tout est très organisé et ça me plait bien comme ça, je gère comme je veux 🙂

  8. Je pense comme toi pour le côté personnel, on a pas besoin d’exposer autant sa vie comme ça. On peut communiquer autrement avec ses amis et famille que par les reseaux sociaux et heureusement sinon ça serait bien triste. Cela peut devenir dangereux en plus…mais moi personnellement je l’utilise pour le côté professionnel et franchement ça m’a ramené quelques clients donc je ne cracherais pas dessus pour ce côté là… à chacun de trouver son interêt 😉
    xx

  9. Bonjour … Je n’ai jamais eu de compte Facebook .. Je suis d’une autre génération je pense … Un peu ringarde quoi … J’aime parcourir les blogs quelquefois au hasard des pages et y laisser un commentaire une dizaine de fois par mois …quand un article allume une petite lampe dans ma tête .. Vous lire ce matin me conforte dans l’idée que cela me ferait perdre du temps , que je risque d’être d’être déçue , de me lasser … Il m’est difficile d’accepter que ma fille ( majeure ) raconte quotidiennemnt sa vie et peut être celle de notre famille .. Je préfère ignorer Facebook .. Je vous souhaite le meilleur dans les jours et années à venir … Et un dimanche bien lumineux et ensoleillé …

  10. J’ai supprimé mon compte Facebook en janvier (après Charlie Hebdo) et ça ne me manque pas du tout. Le problème des réseaux sociaux (selon moi) est que tout le monde peut donner son avis, en général sur des sujets un peu sensibles, mais sans avoir une culture suffisante sur le sujet. Ça donne en général un ramassis de conneries qui me mettait hors de moi.
    De plus, je trouve que la majeure partie des gens utilisent Facebook comme une vitrine d’eux-mêmes (avec nouvelle photo de profil tous les trois jours) et cet aspect narcissique me dérangeait beaucoup.
    Et enfin, l’aspect chronophage est indéniable… J’y ai passé des heures, à naviguer de compte en compte ! Une activité qui ne m’a rien apporté mise à part de la frustration. Et ce temps perdu aurait pu servir à autre chose. Fermer mon compte, c’est l’une des meilleures décisions que j’ai prises !

  11. J’aime beaucoup ton article. Un jour j’ai moi aussi supprimé mon compte Facebook perso car je n’y trouvais plus d’intérêt. Et pourtant, je travaillais dans la communication et le marketing… Malgré tout, j’en avais marre d’apprendre des nouvelles par ce biais (naissances, mariages par exemple). Pourquoi ne pas se téléphoner, se donner des nouvelles si on est soi-disant des amis? Le seul avantage que j’y vois est de pouvoir avoir des nouvelles de personnes proches qui vivent à l’autre bout du monde. Mais ma meilleure amie qui est aux Etats-unis n’a pas de compte Facebook et nous nous donnons des nouvelles régulièrement sans que j’aie besoin de suivre son quotidien sur un écran! Comme quoi… Depuis peu, avec la création de mon blog et pour mon boulot précédent, j’ai recréé un compte qui est uniquement à portée « professionnelle ». Je n’ai pas de personnes de ma famille ou amis, uniquement des professionnels de mon secteur. Et cela me permet de gérer la page Facebook, voilà tout. Merci pour cet article qui fait du bien car on est parfois incomprise dans cette démarche, parce qu’on ne rentre pas dans le moule… C’est bien dommage.

  12. Je te comprend totalement… J’ai un compte Facebook spécial pour mon blog et pour suivre les autres blogueuses, que j’utilise tous les jours, et un compte privé où je ne vais quasiment jamais et où je ne poste jamais parce que je n’aime plus ce fait de partager ma vie avec d’autres personnes. Et comme j’ai pas envie de trier, je laisse mon ancienne « vie » dessus, mais la nouvelle, je la partage qu’un minimum ! 🙂

  13. Je réagis un peu tard mais j’espère qu’il n’est pas trop tard ! Personnellement, je comprends ton geste, il y a des fois où j’ai envie de tout faire péter et de supprimer mon facebook ! Après, je suis à une période de ma vie où j’en ai besoin (c’est vrai que c’est pratique quand on est étudiant, tu l’as vécu – et en plus j’ai un réseau téléphonique de merde) et pour certaines personnes (je dis bien certaines), j’ai vraiment pu entretenir des relations fortes. Après c’est un réseau social vraiment superficiel (peut-être as-tu déjà lu l’article de cette youtubeuse australienne qui a dénoncé la superficialité sur Instagram notamment), chacun rajoute que du beau, y a beaucoup de narcissisme, de prétention et d’hypocrisie. J’ai vraiment failli péter un câble, je veux dire, j’étais à une période de ma vie où je me sentais déprimée et disons que les réseaux sociaux n’arrangent pas les choses (en ce qui concerne la perception de la vie et des gens). Mais finalement, j’ai compris que tout ça était fake, que je n’avais pas à m’énerver pour des personnes qui mettent en scène leur vie et que la vie c’est pas facebook. Je prends du recul par rapport à ça, et maintenant facebook, c’est vraiment pour consulter ma messagerie et suivre l’actualité. En tout cas, dans un sens, bravo d’avoir supprimé facebook car vu le monde dans lequel on vit, ce n’est pas forcément un choix évident et tu as bien fait de l’avoir fait si tu te sens mieux. Le principal est de se sentir bien et que ces choses, ces réseaux sociaux ne nous bouffent pas la vie.

  14. J’ai lu ton article ca m’a pousser à le supprimé aussi, pour les même raisons que toi ça me laissait. .. et pour la pars rien à foutre des autres « amis », les gens tu les rencontres, tu les perds,et tu gardes les meilleurs toujours autour de toi!
    De plus Facebook est plus une banque de données que d’un resaux social, si c’est gratuit ça veut dire que le produit c’est toi… donc le sentir pister en plus de devoir voir des vidéo que je souhaite même pas… et cette vanité du » moi je » les vacances, les sortir, mon enfant, mon marriage…cet
    Extrêmement ennervant donc j’ai supprimé au début c etait pas évident mais au bout de 2 semaines on apprécie car on se retrouve reelement connecter à la VRAI VIE!

  15. Tu as tenu jusqu’à aujourd’hui ?
    J’ai recherché des articles sur Google et je suis tombée sur toi ?

    Je viens de mettre un message sur Facebook que la suppression de mon compte était en cours. Que je prévenais pour pas que l’on pense que j’ai bloqué des gens.

    Je suis encore en train d’hésiter si j’en refais un avec mes amies très très proches et ma famille…

    Ce qui me dérange moi c’est la tonnes d’infos, statuts, photos qu’il y a sur mon compte. Puis le fait que les gens avec qui je ne suis plus amie dans la vie voient ce que je fais. Je ne les ai pas effacés ou bloqué pour ne pas paraitre « méchante » mais finalement c’est moi que ça dérange.

    1. Coucou ton com était bien dans mes indésirables. Non je n’ai pas tenu, j’ai rouvert mon Facebook. Je n’y publie quasiment rien par contre, je n’y passe plus bcp non plus. Je le garde surtout pour messenger pour mes amis loin. Tu peux masquer tes publications à ceux que tu ne veux pas en fait. Tu peux par exemple mettre tes photos qu’accessibles à ta famille :). Je pense que tu y retourneras, on y retourne tous, mais de toute facon, je ne pense pas qu’il y a de si grands risques que ça à moins d’y raconter sa vie dans les moindres détails

      1. Oui c’est clair 🙂 C’est ce que j’ai dit à ma famille, j’en ouvrirai surement un autre mais… juste pour les plus proches, en évitant de publier toute ma vie etc 😀
        En tous cas pour l’instant, ça ne me manque pas, je fais une cure 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.