La prostitution dans la téléréalité : un nouveau motif pour du slut-shaming de candidats ?

L’autre jour, je vous dévoilais ce que j’avais aimé dans le livre de Jeremstar et pourquoi je me sentais par moment, proche de lui. Aujourd’hui, je vais vous évoquer les passages du livre que j’ai moins apprécié. Jeremstar a toujours eu la réputation de sortir des dossiers sur les candidats de téléréalité. Que ce soit des dossiers de coucheries, de puteries etc etc… Il a contribué à l’acharnement des réseaux sociaux contre certains candidats par ces articles.

Aujourd’hui, Jeremstar a compris qu’il devait s’affranchir de l’image un peu putassière qu’il avait et qu’il pouvait aussi être apprécié pour parler de sujets plus profonds. Son rôle de chroniqueur chez Thierry Ardisson dans « Les terriens du dimanche » sur C8 depuis la rentrée contribue à lui changer son image de mec uniquement fasciné par la téléréalité ne sachant par parler d’autre chose.

L’acharnement des réseaux sociaux sur les candidats

Jeremstar dénonce aujourd’hui l’acharnement des réseaux sociaux sur certains candidats de téléréalité. Telle que par exemple, Barbara de Secret Story 11 dont je parlerais plus loin. Il demande aux jeunes d’être conscient de ce que l’acharnement peut impliquer et des conséquences désastreuses qui peuvent avoir lieues après cela.

Pourtant, dans son livre, Jeremstar contribue lui même à cet acharnement sur certains candidats de téléréalité ainsi que sur les personnages qu’il nous a fait connaître via son Snapchat. Des personnages qu’il a encensé, qu’il présentait comme des êtres devenus ses amis. Et qu’aujourd’hui, il dénonce d’avoir voulu gagner de l’argent ou des vues sur son dos, via sa notoriété.

Ce que je n’apprécie pas, c’est qu’il révèle les noms de ces trois personnages qu’il l’ont décu. La plupart des gens qui le suivent et l’adulent ont suivi également ces personnes. Il sait que ça peut engendrer de la part de ses « Jeremstarlettes » comme il les appelle, des commentaires haineux sur ces personnes. Que ce qu’il dénonce soit fondé ou non, personne ne mérite autant d’acharnement et de haine viscérale sur les réseaux.

Un réseau de prostitution dans la téléréalité

Dans son livre, Jeremstar dévoile également les coulisses d’un réseau de prostitution dans la téléréalité. Il ne dénonce aucun nom mais veut juste soulever ce phénomène. Dans l’émission d’Ardisson, il a interviewé une candidate anonyme qui fait de choquantes révélations sur la prostitution et l’escorting dans la milieu de la téléréalité.

Ces accusations ont eu l’effet d’une bombe. Plusieurs candidates ont, soit démenti, soit approuvé en disant qu’elles avaient refusé des propositions. Je regarde la téléréalité depuis quinze ans et, naïve comme je suis, je ne me suis jamais doutée d’un tel business. Cela ne m’étonnerait pas mais je ne peux pas juger de ce que je ne sais pas, je ne peux pas parler sans preuves concrètes.

Certaines candidates auraient été approchées à la suite d’émissions. Mais il dénonce également le fait que certaines candidates seraient déjà escort-girl à la base et se serviraient de ces émissions pour pouvoir augmenter leurs cachets à leur sortie. Il accuse également les dirigeants de chaînes qui fourniraient des candidats « à de vieux cochons fortunés et puissants ».

D’autres personnalités proches des candidats de téléréalité ont parlé à ce sujet. Mathieu Delormeau confirme que la prostitution existe dans la téléréalité car ce sont des filles qui font vendre. Mais il dénonce alors Jeremstar de n’avoir cherché qu’à faire du buzz pour la sortie de son livre et de non-assistance à personne en danger sur les histoires qu’il aurait vu. Mais dans ce cas là, lui aussi puisqu’il avait l’air au courant des pratiques douteuses…

Une chasse aux sorcières qui s’amorce

Je dénonce la chasse aux sorcières que tout cela engendre. Que le phénomène existe ou non, c’est un fait. Rien ne se passe devant nos yeux, ni derrière les caméras. Ce qui se passe au-delà et après une téléréalité ne nous regarde plus. En cherchant des noms, en accusant sans preuves, c’est de la diffamation. Beaucoup de bruits mais qu’elles seront les répercussions ? Toute cette histoire peut nuire à la réputation des jeunes femmes dont les noms circulent à tort ou à raison.

Faire des accusations à tort ou à travers n’est correct ni envers les candidats ni envers leur famille. Dénoncer est une chose. Mais il ne faut pas que ça devienne un motif pour clasher encore plus la téléréalité et se permettre d’insulter ou de cracher sur les candidats. Après tout, que cela existe ou non, chacun fait ce qu’il veut de son cul tant qu’il ne nuit à personne.

© barbaraopsomer.com

Le cas Barbara de Secret Story 11

Je voulais reparler de Barbara de la saison actuelle de Secret Story. Il est apparu qu’elle aurait embauchée une société d’E-réputation pour faire virer les photos d’elle nue avant sa participation. Elle a fait l’Ile de la tentation et une sextape a été envoyée à Jeremstar de la part d’un ex cherchant à lui nuire.

Jeremstar a fait un article en disant qu’il ne la sortirait pas et qu’il dénonçait l’acharnement sur elle sans se rendre compte qu’il y contribue de ce fait tout de même. Barbara apparaît dans Secret Story comme une fille non pudique. Elle se change et se met à poil devant les mecs sans problème et une habitante sortante a même dit qu’elle aurait tenu des propos comme quoi elle aurait voulu se faire « bip » dans les toilettes par un autre candidat.

Que tout ceci soit vrai ou non, je ne supporte pas l’acharnement des gens sur les réseaux sociaux. Ils parlent à tort et à travers, sans preuves. Il ne faut pas oublier qu’on ne voit qu’une heure sur 24. La production fait des arrangements à sa sauce pour qu’on aime ou déteste tel ou tel candidat. De plus, ce que l’on voit peut être complètement sorti du contexte.

Bref, tout cela pour dire que j’adore Jeremstar mais il ne faut pas qu’il oublie qu’il a commencé en montrant ses fesses à tout va. Que c’est cela qui l’a rendu célèbre à ses débuts. Que c’est bien aujourd’hui de vouloir sensibiliser les jeunes à la réalité de la téléréalité et de ses travers, mais il a également contribué par tous ses articles à cet acharnement sur certains candidats.

PS : tous commentaires insultants ou haineux ou dénonçant des candidats ne seront pas approuvés.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 comments / Add your comment below

  1. J’attendais ton billet avec impatience vu que tu connais mieux que moi ce milieu !
    Bon on va dire que j’ai du mal avec ce milieu et je ne suis pas étonnée par ces accusations.
    Je suis d’accord que chacun fait ce qu’il veut – du moment qu’on ne les force pas, qu’il n’y a pas de danger pour ces femmes. Les insulter est inutile et méchant.
    Par contre, vu que c’est très regardé par un jeune public, je trouve ça bien de les mettre au courant de ces pratiques. Il faut que les gens sachent ce genre de choses parce que c’est quand même grave quoi qu’on en dise. Déjà que pour moi la télé-réalité vend du rêve sur des valeurs que je ne partage pas – l’argent facile sur de la vulgarité et du vide.

    1. Je suis d’accord et je le dis d’ailleurs, il a raison de mettre en garde les jeunes sur la téléréalité et ses travers. Après là où c’est contre productif c’est que ça fout tout le monde dans le même panier alors qu’il y a certainement des filles pour qui ce genre de pratiques, c’est no way, même en ayant fait de la téléréalité.
      Tu sais je suis consciente du fait que la téléréalité n’a aucune valeur à part effectivement, le vulgaire, le buzz, l’argent etc mais je regarde tjs… Je crois d’ailleurs que j’ai tjs une forme d’attachement envers les candidats les plus détestés… je me rends compte ces dernières années que c’est ce qu’il m’arrive, comme là par exemple et j’en parle aussi avec barbara de SS11.. Parce-que peu importe le passé de cette fille, elle ne mérite pas de voir le déferlement de haine en sortant d’une maison où elle a été déconnectée de la réalité et enfermée pendant des mois.

  2. Disons que la télé-réalité, si tu la regardes en ayant conscience de beaucoup de facteurs, je ne pense pas que ce soit méchant. Surtout que tu es une adulte.
    Mais c’est vrai que pour les enfants et les adolescents, sans vouloir jouer les moralisatrices, je pense que c’est nécessaire qu’ils ne se retrouvent pas totalement seuls devant ces programmes, qu’on discute avec eux de ce qui se passe.

  3. J’ai bien du mal avec tout ce monde-là. Quand je tombe sur des émissions de ce genre, je change de chaînes directement. Je n’ai jamais porté grand intérêt à la télé-réalité, n’ayant regardé que quelques minutes du 1e épisode du loft… alors c’était il y a longtemps^^
    Ce que tu nous décris de ce monde après la lecture du livre de Jeremstar – au passage, je ne le connais pas, c’est qui ? – qui est lui-même un produit de la télé-réalité, m’effraie mais ne me surprend pas. Comment penser que certaines de ces filles ne sont pas des escort-girls ? Si elles jouent très bien leur rôle, je déplore la façon dont on les traite, et l’image des femmes que cela véhicule. Le « slut shaming » est honteux en soi, cet acharnement médiatique détruit des vies déjà bien fragilisés. Toute couverture médiatique est à utiliser avec prudence et malheureusement ce monde de la télé-réalité ne fait qu’envenimer les choses puisqu’il exagère les qualités et défauts de ces participants…
    ahlala… mais quel monde vit-on ?…

    1. Jeremstar est un blogueur, et journaliste de tv réalité on dira. Il s’est fait connaître en montrant son cul et en passant à confessions intimes. Mais il est très intelligent, trop pour ce milieu d’ailleurs.
      La télé-réalité fait pire qu’exagérer les qualités et défauts des participants car elle peut aussi les tronquer. Je le sais, et je suis quand même, peut-être parce que j’essaie de cerner les personnalités, au delà des images et de ce qu’on peut nous montrer qui ne réflète pas du tout la réalité parfois.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :