Humeurs

Ai-je toujours ma place dans la blogosphère ?

Dans quelques mois, cela fera trois ans que je blogue. 3 ans que je suis sur Hellocoton. 3 ans que je partage mes humeurs, mes opinions, mes pensées les plus profondes et mes émotions toujours sincères. Cet article est le 344ème que je publie. Je publie généralement à raison de 2 articles par semaine. Ces derniers temps, je m’essouffle. Début 2015, les quatre premiers mois, j’ai écrit environ 20 articles dans le mois, et j’étais très inspirée mais à la fin, j’ai senti une pression énorme et j’ai relâché un peu. Je suis revenue à un rythme moins soutenu et ça me correspondait beaucoup mieux. Je perdais l’inspiration mais je l’ai retrouvée les six premiers mois de 2016.

Depuis juillet je m’essouffle à nouveau. Je ne trouve plus le temps d’écrire, je ne trouve surtout plus l’inspiration et parfois je me demande si j’ai encore une place sur la blogosphère. J’ai fait le choix dès le départ de n’avoir aucune ligne éditoriale et de laisser libre cours à mon imagination, mes idées et mes envies sur ce blog. Le choix de la catégorie “Humeurs” sur Hellocoton s’avérait dès le départ comme une évidence. Je pouvais ainsi parler de tout et de rien et ne pas me mettre de pression parce-que je devais suivre un thème ou un chemin dans lequel je ne me serais peut-être plus sentie.

Je possède tout de même 8 grandes catégories sur mon blog et mes articles sont rangés sous ces huit catégories. Parfois même, un article peut se retrouver “enregistrer” sous plusieurs catégories. La catégorie “Humeurs” est certainement la plus remplie. Ainsi que la catégorie “Love” malgré que ce soit le désert sentimental dans ma vie. La catégorie “Forme et santé” m’a vu évoluer. J’ai perdu 25 kilos en trois ans grâce au sport et à un rééquilibrage alimentaire. Les autres catégories sont moins importantes. J’ai aussi créé cet été un “club de lecture” suivi par une dizaine de blogueuses que je remercie énormément pour leur implication et fidélité.

blog-684748_960_720

Mon blog m’a beaucoup aidé et je pense qu’il m’a aidé à prendre conscience de beaucoup de mes “problèmes”, ce qui est un premier pas vers leur “guérison”. Mon blog m’accompagne chaque jour, et vos blogs aussi. Il ne passe pas une journée sans que je ne vienne voir sur Hellocoton les articles publiés par mes amies blogueuses. Beaucoup d’entre vous m’ont beaucoup aidé en commentaires sur des articles difficiles pour moi. Et même en dehors, quand j’ai retrouvé certaines d’entre vous sur Facebook. Je pense notamment à Petite Fleur Bleue et Tinalakiller. Merci pour vos encouragements ces dernières semaines, pour votre écoute quand j’en avais besoin et vos conseils bienveillants.

Et toutes les autres aussi, celles qui me lisent, qui m’ont envoyé des mails, qui se sont inquiétées, qui sont fidèles à mes lectures et donc à ce que je suis. Car mes articles ici, sont sans filtre, je ne suis pas blogueuse anonyme et j’y livre tout mon cœur, tous mes états d’âme et mes secrets les plus inavouables. Je pense notamment à la première fois où j’ai évoqué ma virginité sur le blog et où j’ai protégé l’article pour ne donner le mot de passe qu’à mes fidèles lectrices alors qu’aujourd’hui j’en parle sans barrière, sans mot de passe, lisible par toute personne, proche ou pas, qui passe sur ce blog. Parce-que je n’ai honte de rien. Parce-que j’ai besoin d’être lue par un maximum de personnes. Parce-que j’ai besoin de me sentir moins seule, parce-que les commentaires d’anonymes me font du bien.

Cet article part un peu dans tous les sens, je perds un peu le fil de ce que je souhaite dire. Je me demande si ma panne d’inspiration ne vient pas du garçon que j’ai rencontré, qui me parlait depuis trois ans et que j’ai enfin accepté de rencontrer fin août, mais à qui j’ai mis un frein à cause de ma jalousie et de mes crises que je sentais venir. Je ne suis pas encore prête à être en couple. Ça me bouffe parce-qu’il me manque. Mais c’est comme ça. Mais depuis que j’ai développé des sentiments plus forts à son égard, je suis en panne. En tout cas, ça correspond à cette période. Où alors c’est tout simplement depuis mes vacances d’été.

notes-514998_960_720

Toujours est-il que j’aurais pu parler de l’affaire des bijoux de Kim Kardashian ou de la manif pour tous qui s’oppose à la loi Taubira. Avant, je l’aurais fait. Pour exprimer mon sentiment et mon opinion, mais aujourd’hui, je n’y arrive plus. J’ai le sentiment de ne plus avoir d’arguments, de ne plus être pertinente. Alors, je blogue essentiellement sur mes humeurs ces derniers temps mais là aussi je piétine. Parce-que j’ai été malheureuse et que mes derniers articles ne sont pas du tout positifs. J’ai parfois l’impression de ne faire que de me plaindre et ce n’est pas du tout ce que j’ai envie de faire ressortir de mon blog.

J’ai pensé ces dernières semaines à tout arrêter. Mais je ne veux pas arrêter le club de lecture en cours. Parce-que j’ai des fidèles lectrices qui adorent ce concept et que je n’aime pas ne pas tenir mes engagements et ce que je commence. Mais de toute façon, je n’ai pas non plus envie d’arrêter ce blog, parce-que j’ai besoin de lui, parce-que j’ai besoin de vous. Parce-que j’aime me sentir importante et fière quand un de mes articles est sélectionné. J’ai l’impression de ne pas écrire pour rien. Ce blog m’a fait me rendre compte à quel point j’aime écrire. Alors, j’ai des amorces de roman qui m’attendent et là je pense même à écrire une “fan-fiction” sur Wattpad. Mais je procrastine, comme ici… Je crois que je manque encore tellement de confiance en moi que j’ai peur de l’échec alors pour ne pas échouer, je ne fais pas.

coffee-1246511_960_720

Sauf qu’écrire me libère. Rien que là en écrivant cet article, je me sens délester d’un poids. Quand mes émotions sont trop fortes et que je n’arrive plus à les gérer, quand je suis heureuse, quand je suis triste, j’aime écrire ce que je ressens. Chaque année, je sors mes articles en livre grâce à Blook-up. C’est la raison pour laquelle je reste sur une plateforme gratuite et que je n’achète pas de nom de domaine, car moi je paye pour faire de mon blog un livre. Pour garder une trace de mes écrits, et les relire plus tard. J’espère que dans 5 ans si je les relis, j’aurais évolué et je me dirais “oh là là mais tu étais tellement torturée à l’époque” mais que tout ira bien.

Alors, je vous pose la question ? Ai-je toujours ma place ici ? De quoi aimeriez-vous que je vous parle ? Mes articles “humeurs” ne vous saoulent-ils pas ? Puis-je encore me livre à cœur ouvert et si intimement comme je le fais ? Comment retrouver l’inspiration, le temps ? Je suis fascinée par celles qui arrivent à planifier tous leurs articles et avoir ainsi de l’avance, je n’y suis jamais parvenue. Mais j’aimerais retrouver ma plume. Celle que je prenais parfois pour vous donner mes opinions sur des faits de société et pas uniquement celle qui me permet de me délivrer de mes émotions…

humeurs hellocoton

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton ! Tagged , , , , , , ,

16 thoughts on “Ai-je toujours ma place dans la blogosphère ?

  1. Oui tu as encore ta place. Non tes articles “Humeurs” ne nous saoulent pas. Comme tu le dis très vite dans ton article, ton blog s’est fait au rythme de tes humeurs, de tes envies. Tu traverses une période difficile et ton inspiration pour tes billets n’est plus la même. Ce n’est pas que du négatif, tu n’écris pas juste pour te plaindre. Tu écris pour décrire un état dans lequel tu es, et que nous respectons. Et nous essayons d’être là pour toi, nous apprécions que tu te sentes libre et en confiance pour partager ainsi avec nous. Pour ma part, j’attends que tu reviennes sur d’autres sujets, j’attends que tu sois prête. Ne te mets pas la pression et surtout ne viens pas écrire sur d’autres sujets si le cœur n’y est pas. Tu écrirais à contre-cœur et ce ne serait pas bon pour toi. Si tu ressens le besoin de te confier sur des ressentis et des vécus plus intimes, alors j’essaie de trouver les bons mots pour t’accompagner.

    Je pense sincèrement que quand tu souffriras moins de cette histoire avec ce garçon rencontré, l’inspiration se diversifiera. Je pense aussi que si ta situation professionnelle s’améliorait, tu te sentirais plus légère et tu aurais d’autres sources d’inspiration pour ton blog. Si ton blog est un reflet de tes humeurs, quand ça ira mieux, tu te sentiras mieux ici. Si tu as besoin de prendre de la distance par rapport au blog, prends-la. On reste là pour toi ! <3

    J'aurais voulu participer au club de lecture mais je n'en ai pas eu le temps pour l'instant et c'est bien dommage. Sache que j'en ai le désir !

    1. merci à toi 🙂
      pour tout ! pour ta présence, ta compréhension et ton non jugement ! merci !
      pour le club, tu peux prendre en cours de route quand tu le souhaites, si tu as le temps, le désir et l’envie, pas de pression ! et j’espère que ça te donne au moins des idées lecture si tu n’y participes pas 😉
      bisous !

  2. Cc ma belle, je te rassure on passe toute par là. Commencer à écrire au début c’était pour moi un challenge, et au final je me suis rendue compte que c’était une thérapie que je n’ai jamais faite. Au fil du temps ma manière d’écrire à changé, évolué.
    Et oui il y a des jours où on a un passage à vide. Depuis 2 ans j’ai du écrire deux fois dessus. Oui ne te met pas de pression, laisse faire le temps. L’automne arrive, le soleil part. Baisse d’humeur rien d’affolant. Bisous

  3. Tu sais, ton blog t’appartient, tu n’as pas d’obligations envers les gens qui te suivent. Si tu n’es plus inspirée alors n’écris plus ! Tu n’es pas obligée de donner de tes nouvelles sous forme d’article (mais ça reste rassurant, quand je pense à des bloggeuses comme Janet qui sont parties du jour au lendemain sans nouvelles, c’est inquiétant quand on en donne pas).
    Et puis pour le côté positif… tu n’es pas obligée de te forcer à l’être. Bon moi je n’ai pas trop de leçons à donner car je ne déborde pas de positive attitude, mais sincèrement, ne te force pas à l’être si tu ne l’es pas. Ton blog c’est toi, c’est une partie de ton essence, et tu as le droit de traverser de mauvaises périodes. Si ça n’intéresse pas les gens, ils ne commenteront pas et puis c’est tout.
    L’inspiration revient toujours un jour ou l’autre, il ne faut pas s’inquiéter là-dessus. Tiens d’ailleurs tu me fais penser que je n’ai jamais publié ma fan-fiction HP ! Même si tu n’as pas le talent d’un écrivain tu partages une partie de toi, et il y aura toujours un public pour ça 😉
    Et moi j’ai encore fait un pavé, tss, je m’arrange pas. Je regarde ton club de lecture de loin, j’avoue que j’ai une pile énorme à lire alors les challenges… x)

  4. Evidemment que tu as toujours ta place dans la blogosphère, pardi ! 😀
    Je comprends tes interrogations. Quand on traverse des choses difficiles, on pense avant tout à soi et pas aux problèmes de miss Kardashian :p
    Plus sérieusement, si on a décidé de te suivre, de revenir régulièrement sur ton blog, c’est pas uniquement pour tes articles (très intéressants) sur l’actualité. On aime suivre tes humeurs, t’accompagner dans cette sorte de journal intime, on aime ta sincérité. Ton blog a tout simplement une utilité car tout le monde passe par des choses difficiles, on se pose tous des questions universelles. Bloguer reste un excellent moyen d’échanger, de se rassurer et comme tu le dis (et c’est le plus important) te libérer.

  5. Oui tu as ta place. J’ai découvert ton blog il y a peu. J’aime la façon dont tu écris, ta sensibilité à fleur de peau, une personne vraie qui ne cherche pas à faire de l’audiance. Je pense que ce que tu vis est très dur pour toi en ce moment et que tu fais preuve de courage de l’écrire. Cela peut aider des personnes aussi. Et puis si tu es heureuse d’écrire il faut que tu continues. En tout cas moi j’attend tes articles. Bonne journée

  6. Bonjour,
    Je vais certainement pas être originale mais oui tu as ta place, ne serait-ce que parce que tu as créé le club de lecture !!! 🙂
    J’aime ton écriture parfois torturée certes mais elle fait partie de toi 🙂 Tu doutes ? mais qui ne doute pas ? Moi, je doute, je voudrais écrire une nouvelle, je l’ai commencée mais les mots ont du mal à sortir de mes doigts … Y arriverai-je, je ne sais pas non par peur d’un échec mais plus par peur que mes mots dépassent mes pensées !

    As-tu parlé à ce garçon de ta jalousie, de tes peurs, tes doutes ? Il comprendrait peut-être ? Il faut laisser le temps au temps et laisser cette histoire avancer à son propre rythme, si cela doit se faire …

    Tu sais, c’est ton blog, c’est toi qui choisis ce que tu veux y écrire et si tu commençais à écrire rien que pour ton “public” tu y perdrais ton âme !
    Ma réponse est fouillou mais j’epsère que tu auras saisi l’essentiel de ce que je voulais te dire !
    Continue parce que tu le fais bien ! Merci à toi

    1. oh merci bcp miss !!!!! Oui ce garçon est au courant pr ma jalousie et il était prêt à m’attendre mais je ne suis pas prête à lui imposer cela !
      merci bcp pr les compliments sur mon écriture, ça me touche bcp ! 🙂

  7. Je crois que tout le monde a sa place sur internet tant qu’il sent y avoir sa place.
    Moi aussi je publie moins cette année, plusieurs fois je me suis dit “ah tiens, j’ai pas parlé de ça” parce que… finalement l’idée d’écrire un article ne m’est pas venu à l’esprit. Je me laisser porter. On verra bien ce que ça donne !

Laisser un commentaire