Humeurs

Manque de communication dans un monde de plus en plus connecté . . .

Nous vivons dans un monde en constant progrès technique. Il existe de plus en plus de moyens de communication. Et pourtant, paradoxalement, nous communiquons de moins en moins. Ou du moins, plus de la même façon. Le monde virtuel s’impose face au monde réel.

 ipad-605439_640

La communication se fait désormais via les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, etc …

Les réseaux sociaux sont des sites Internet qui permettent aux internautes de communiquer entre eux, et de s’échanger des messages, des commentaires, des photos, des vidéos, etc etc…

Ils existent de plus en plus de sites de ce type et paradoxalement, plus ces sites accroissent, plus la solitude ressentie par les internautes est grande.

Les réseaux sociaux modifient les codes de l’amitié. Ce n’est plus la qualité mais la quantité qui priment. Aujourd’hui, la « mode » est de pouvoir dire que nous avons 5000 « amis » sur Facebook, alors qu’il faudrait plutôt se poser la question, sur ces 5000 individus lesquels sont réellement mes amis, sur lesquels je peux compter ?!

Ces sites permettent ainsi une communication plus facile mais nous isolent derrière nos écrans. Ils nous permettent de lier des amitiés virtuelles avec des personnes que l’on n’aurait jamais rencontrées sans eux et le rempart de l’écran nous désinhibe. Existe alors un risque de faire confiance se sentant en sécurité derrière l’écran et de finalement tomber sur des personnes mal intentionnées.

Les réseaux sociaux ont modifié notre patience, avant pour communiquer avec une personne qui vivait à des kilomètres, il fallait prendre sa plume, écrire une lettre, la poster et attendre patiemment que l’autre la reçoive. Aujourd’hui, en deux secondes, nous pouvons envoyer un mail ou un sms. Par conséquent, sachant que cela prend deux secondes, certains ont du mal à comprendre que d’autres mettent encore 30 ans à répondre !

Ces réseaux sociaux nous font perdre du temps et nous rendent addict pour autant ! Avant, dans le train ou les transports en commun, par exemple, on regardait le paysage, en s’émerveillant devant, on discutait avec son voisin ; aujourd’hui, on est devant notre téléphone à actualiser sans cesse nos statuts Facebook qui ne comportent pourtant jamais rien de bien intéressant, et on n’engage plus la conversation avec l’inconnu(e) assis(e) à nos côtés…

smartphone-593348_640

Alors ça devient un véritable cercle vicieux car si nos rapports à l’écran nous poussent donc vers la solitude, la solitude nous pousse donc vers l’écran et nos « amis virtuels ». Mais est-ce qu’Internet rend vraiment les gens solitaires ou ce sont ces solitaires qui sont attirés par Internet ?!

Si je vous parle de mon expérience, je suis une solitaire. Je n’ai que très peu d’amis dans la vie et je ne les vois que très peu souvent. Il y a maintenant presque 8 ans, j’ai découvert un premier réseau sur Internet, Yahoo Questions Réponses. J’y ai fait pas mal de rencontres virtuelles. J’ai toujours un contact avec beaucoup d’entre eux, via Facebook. Et j’en ai rencontré trois ou quatre en « vrai ». J’aimerais en rencontrer d’autres mais ce n’est pas facile quand on habite à des kilomètres !

Je sais qu’avec beaucoup d’entre eux, nous avons développé une amitié sincère. Je peux compter sur eux, bien plus que sur des personnes plus proches de moi physiquement…

Je pense que les personnes qui éprouvent de la solitude en se connectant sont ceux qui éprouvent de la solitude en dehors d’Internet. Si tu te sens entourés d’amis, et si tu les vois souvent, tu vas forcément aller moins souvent sur ces réseaux.

icons-419200_640

Les sites de rencontres ont modifiées les attentes également. Comme je l’expliquais plus haut, Internet contribue à nous rendre moins patients. Nous exigeons des réponses rapides. Tout va ainsi trop vite. En un clic, une rencontre est décidée… On peut jeter plus facilement ce qui ne nous convient pas. Internet et les sites de rencontres sont devenus un véritable marché de consommation rapide. On choisit uniquement sur les critères physiques puisqu’on ne prend plus le temps de connaître la personne en face. On prend, on consomme, on jette. Une dispute dans un couple et on retrouvera l’un des deux se mettre célibataire sur Facebook et s’inscrire sur AdopteUnMec dans la foulée ! On ne pardonne plus. On se dit qu’on trouvera mieux ailleurs. Mais on ne trouvera pas mieux ailleurs, on reproduira juste sans cesse la même chose…

Bien sûr, il y a des exceptions et j’extrapole un maximum !

Alors, face à tous ces sites, tous ces moyens de communication qui florissent de plus en plus, sommes-nous vraiment moins communicatifs ?! Qu’en penses-tu ?!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , ,

10 thoughts on “Manque de communication dans un monde de plus en plus connecté . . .

  1. Bonjour,
    Je ne suis pas d’accord avec ton dernier paragraphe sur les sites de rencontre. « On choisit uniquement sur les critères physiques puisqu’on ne prend plus le temps de connaître la personne en face. » N’est-ce pas un peu pareil en dehors d’internet? On est d’abord attiré par le physique, il ne faut pas le nier et c’est après en général que l’on apprend à connaitre mieux la personne.

    « Une dispute dans un couple et on retrouvera l’un des deux se mettre célibataire sur Facebook et s’inscrire sur AdopteUnMec dans la foulée ! ». Que de raccourcis ici aussi… je pense que si une relation finit comme cela, c’est qu’elle n’était vraiment pas solide. Si on se sépare c’est pour une énième dispute, pas juste comme ça. Et si on tenait à cette relation, on ne va pas directement chercher à en reconstruire une autre à mon avis.

    Internet peut être un bon moyen de rencontrer quelqu’un quand on est timide mais je pense qu’il faut l’utiliser correctement et ne pas vouloir faire différemment parce qu’il s’agit d’Internet.

    1. c’est pour cela que j’ai dit que j’extrapolais !!! 🙂 j’en ai vu des gens passer d’une relation à une autre, comme ça sans presque prévenir l’autre, sauf par le statut facebook ! c’est flippant ! Pour ton premier paragraphe, oui tu as raison, mais parfois on connait une personne qui ne nous plaisait pas physiquement et qui nous attire parce-qu’on connait sa personnalité 🙂 merci pour ton avis !

  2. Difficile de faire une comparaison avant/après, alors que j’ai grandi avec les réseaux sociaux. Je ne sais donc pas comment je me serais comportée s’ils n’existaient pas. Peut-être que je peux le deviner, quand même. Mon premier réseau social, ça a été Skyrock.com, à une époque où j’étais effectivement très seule IRL. A travers mes premiers blogs, j’ai renoué des liens sociaux, je me suis fait des amis, je suis même tombée amoureuse (et j’ai vécu à distance cette relation qui reste la plus belle que j’ai eue), et tout ça m’a permis de m’en sortir.
    Aujourd’hui, j’ai plus d’amis IRL que d’amis rencontrés sur le net. Mais c’est vers ces derniers que je me tourne plus facilement pour me confier, surtout quand je dois parler de choses vraiment intimes. Non pas que mes amis IRL ne soient pas des vrais amis. Mais ceux croisés sur les réseaux sociaux, je les ai « choisis » dans un certain sens : j’ai commencé à les suivre parce qu’ils parlaient de choses pour lesquelles je me sentais concernée (ou inversement), c’est aussi pour cette raison qu’on a commencé à parler. Ces amis-là me ressemblent beaucoup plus que ceux que je côtoie tous les jours.

    Pour ce qui est des rencontres et des relations, je dirais donc que les réseaux sociaux nous offrent la possibilité merveilleuse de rencontrer des gens qui nous ressemblent, des gens que la « vraie vie » n’aurait sans doute jamais placés sur notre chemin. Et puis, pourquoi le virtuel serait-il moins réel que le reste ?

    1. merci charly pour ton apport et je suis entièrement d’accord avec toi, j’aurai meme du le préciser dans mon article c’est que je n’aime pas trop qu’on différencie internet et IRL moi mes amis sont pour la plupart ceux rencontrés sur internet et non je n’ai pas envie de dire « amis virtuels » mais juste « amis » et effectivement si je suis si liés à eux c qu’on a tous partagé des choses assez fortes sur le site ou on s’est rencontré… j’ai suivi pour la plupart leurs galères et ils ont suivi les miennes. merci encore à toi 🙂

  3. Superbe article que je ne peux qu approuver
    J’ai toujours était très refractaire aux réseaux sociaux..
    C’est la création de mon blog qui m a poussé a m y inscrire..
    C’est vrai que les reseaux sociaux isolent pas mal mais ne pas y être isole egalement ( chose qui ne m a jamais posé de soucis à vrai dire )
    Je decouvre à peine ton blog je vais prendre le temps de le lire ce week end 😉

  4. Hello ! =)
    Je réponds à ta question !
    Face à la montée en puissance des réseaux sociaux ( Facebook, Insta’, Twitter, et autres blogs…) Je ne pense pas que nous communiquions moins, les choses ne sont pas à voir d’un point de vue quantitatif, mais qualitatif, selon moi…
    On communique différemment, mais dans un sens, nos amis, comprendre ici, ceux que nous  » suivons » nous offre, via leur page et autres, une plongée dans leur système de pensées, dans leurs préférences… Ces choses qu’on tait parfois, mais qu’on arrive à exprimer derrière un écran !
    A utiliser avec modération, tout en sachant que le virtuelle ne peut pas remplacer le réel, mais à utiliser tout de même, non ?

  5. Il y a énormément d’euphorie autour des réseaux sociaux et plus ça va, plus on nous en fait. Ca serait bien qu’un jour ça ralentisse quand même car certains sont de plus en plus intrusifs et plus ça va plus les gens aiment ça. Sauf qu’on vit toujours en société et beaucoup semblent l’oublier.
    Faut pas rêver ça n’ira pas en s’améliorant et dans quelques années quand les gens sortiront par miracle des chez eux, ils se regarderont bizarre en se demandant ce qu’est ce drôle de personnage mdr
    Malgré tout, ça a une utilité non négligeable notamment le temps réel pour discuter avec une personne qui est loin par exemple, partager des moments de vie choisis (je suis tellement fan d’instagram, qui est bien un réseau social, que voilà), l’intéraction est cool. Mais le fait du coup de se cloisonner dans tout ça je pense que c’est malsain pour l’humain ..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.