Humeurs

Celle qui voulait écrire et inventer d’autres vies pour oublier la sienne…

Je crois que j’écrivais sur ce blog parce-que je n’avais personne à qui parler. Sur ce blog, j’ai parlé de beaucoup de choses intimes. Ce blog aura été un grand journal intime public et visible par tous. Et vous, mes lecteurs, vous avez été mes psys. Vos paroles, vos commentaires, vos mots touchants, vos conseils. Je n’oublie pas ce que mon blog m’a apporté. Une écoute. Avec ce blog, j’ai enfin eu l’impression que ce que j’avais à raconter pouvait intéresser du monde. Puis, écrire me faisait du bien.

Mais, j’ai de plus en plus de mal à me confier ici. C’est comme ci tout à coup, j’étais devenue trop pudique pour ça. Je ne pense pas que ce soit par peur du jugement. Je n’ai jamais eu vraiment peur de ça ici. J’ai parlé de tout et de rien, sans me prendre trop la tête sur les retours que je pouvais recevoir. Ce blog m’avait permis de m’ouvrir et de pouvoir m’exprimer et aujourd’hui, c’est ici que je n’arrive plus à m’exprimer…

Moins en dire…

J’aimerai mieux avoir des amis à qui je pourrais me confier. Je n’ai plus envie de m’exposer sur la toile. Cela a commencé par le fait et le besoin de se protéger et de retirer les photos de moi qui pouvaient traîner sur tous les réseaux sociaux et autres. J’en parlais dans cet article. Je ne veux plus montrer mon visage. Je pense aussi supprimer quelques articles de ce blog, ou les mettre en privé en tout cas.

J’ai pas réussi à savoir quelle orientation je voulais donner à ce blog et j’ai arrêté de me prendre la tête la dessus. J’écris moins, parfois je reste des semaines sous silence et ça ne me dérange plus. Avant, je cherchais n’importe quel sujet sur lequel parler pour ne pas laisser mourir ce blog. Mais je n’arrive plus à me forcer ni à écrire sur commande. J’écris quand j’en ai envie, quand j’en ressens le besoin. Je ne veux pas casser ce plaisir d’écrire par un automatisme mécanique de devoir écrire pour écrire.

Et écrire plus grand…

Je veux continuer à écrire. Au delà de ce blog, ça ne me suffit plus. Je veux raconter des histoires. Inventer des personnages. Leur donner vie et donner vie à leur histoire. Me raconter n’est plus ce que je souhaite. Je souhaite raconter les autres. Ceux qui n’existent que dans ma tête pour le moment… Les coucher sur papier et voir naître ces personnages, les rendre un peu plus réels chaque jour, m’y identifier pour ne plus penser à mon personnage, mon rôle que je joue chaque jour et qui ne m’amuse plus.

Le rôle de celle qui dit que tout va bien alors que tout va mal, mais qui n’a plus envie de s’exposer. Qui n’a plus envie de raconter ses problèmes, ses déboires. Celle qui veut juste vivre une vie dont elle se souviendrait, une vie épanouie. Une fille qui rêve d’une vie opposée à celle qu’elle vit. Une fille qui veut écrire pour donner vie dans sa tête à la vie qu’elle aurait aimé faire paraître…

Rendez-vous sur Hellocoton ! Tagged , , , , , , ,

7 thoughts on “Celle qui voulait écrire et inventer d’autres vies pour oublier la sienne…

  1. Il y a toujours un moment où on arrive au bout de quelque chose Dounia.
    J’ai moins envie de m’exposer moi aussi. Même si j’avoue que ça m’a aidée, beaucoup aidée à un moment donné. Je trouve que l’écriture nous offre une large palettes d’expression – à nous de savoir ce que nous souhaitons en faire, comment nous souhaitons évoluer.
    Partageras-tu ces récits ici?

  2. Je suis moi-même en plein questionnement sur l’avenir de mon blog et de mon rapport entre intimité et Internet, donc je comprends vraiment ce qui te tracasse. C’est normal de vouloir évoluer, expérimenter d’autres choses sur ton support etc… 🙂

  3. J’en parlerai très prochainement sur mon blog (si je ne le sors pas cette semaine, l’article sera au pire la semaine pro !) mais disons que ça fait un moment que je n’ai plus envie de parler que de cinéma. Mon dilemme est évidemment ouvrir un autre blog à côté ou le faire sur le blog actuel. Je change d’avis toutes les heures, c’est terrible. Intimes, je ne sais pas si ca serait le bon moment (même si dans le lot, j’imagine que oui) mais faire différemment, c’est certain!

    1. si tu veux m’en parler n’hésite pas à venir en mp !!!!! je veux dire pour t’aider dans ton choix pas pour savoir de quoi tu vas parler 🙂

Laisser un commentaire